INDEX   CHRONIQUES   ARTISTES   LABELS   STYLES   CONTACT  
 
 
compilation 679 - run the road
label :
année de sortie :
style :
artistes similaires - influences :
679
2005
Grime - Hip Hop - Uk Garage - Drum'n'Bass - Reggae
The Streets - Dizzee Rascal - Tricky - Goldie - So Solid Crew - Roots Manuva
 
 

Cette compilation arrive à point nommé pour tenter de cerner enfin ce mouvement typiquement anglais qui depuis quelques années fait doucement son apparition et qui a aujourd’hui un nom : le ‘Grime’. Ce style est pour schématiser le gangsta-rap de Los Angeles transposé à Londres. Grime veut dire saleté et caractérise ironiquement des artistes venus des banlieues pauvres Londoniennes.
Musicalement ce mouvement est la suite logique du Uk garage et les influences sont les mêmes : Drum'n' Bass, Dancehall, R&B, Gangsta-rap, Reggae, Dub, Techno, Hip hop. Le résultat s’établit sur un beat violent et sombre, saccadé avec un sens de l’expérimentation, une maîtrise du son toujours plus impressionnante et un flow lourd et sec. On retrouve d’ailleurs quelques similitudes aux Etats Unis dans les productions de Pharell Williams et sa bande..
Du côté des textes, pas de surprise. Ils expriment les vicissitudes de la vie banlieusarde et prolétaire anglaise.
Un artiste comme The Streets est pour cette raison très proche de ce courant qui se regroupe pour le moment autour de la figure incontournable de Dizzee Rascal, présent évidemment sur la compilation.
Comme pour de très nombreux autres mouvements avant eux, cette compilation en forme de pierre fondatrice est utile pour provoquer un élan médiatique. Fera t’elle référence ?
Et bien, tout n’est pas à retenir dans ces 16 titres mais il en ressortira vraisemblablement quelques valeurs sures. En dehors de la présence de The Streets et Dizzee Rascal, on retiendra Riko and Target pour 'Chosen one', un titre représentant effectivement le meilleur de ce style (puissance, efficacité , maitrise du flow, expérimentation). A signaler aussi dans la même veine : Roll Deep, Kano et Jammer, et pour finir Lady Sovereign sur un ton décalé plus soft. Elle pourrait facilement être la star féminine de la bande.
En tout cas, quel que soit le futur de ce petit monde, il est réjouissant de trouver des artistes audacieux et voulant aller de l’avant. Car, autour d’eux, aussi bien dans l’électro que dans le hip hop ou le rock, ça ronronne sérieusement.

Titres préférés : Chosen one - Let it out - Cha ching

Thierry HOUAL - 6 Avril 2005 - LesChoses.Com